Toute prise de conscience est-elle libératrice ? Corrigé dissertation

5.0 (12)

7.80€ | 22 consultation(s) | 3 page(s)

Présentation du document :

Toute prise de conscience est-elle libératrice ? Corrigé d'une dissertation de philosophie, sujet de bac de 2007 de filière littéraire. Corrigé à télécharger

Description du document :

Corrigé d'une dissertation de philosophie construit avec un plan en 3 partie. Dissertation sur le thème du programme de philosophie : La conscience.

Corrigé entièrement rédigé.

Problématique : Toute prise de conscience est-elle libératrice ?

Extrait de la dissertation :


La prise de conscience ne se fait pas toujours dans la joie et l'on peut parfois la vivre comme une épreuve douloureuse. En effet, le savoir auquel nous confronte la prise de conscience semble mettre un terme brutal à une somme d'illusions bienfaisantes ainsi qu'à une forme de liberté consistant à croire ou à se comporter comme il nous plaît. En même temps on ne peut que s'interroger sur la valeur de l'inconscience et du sentiment de liberté qu'elle procure car il semble bien que ce soit une valeur trompeuse. N'est-ce pas plutôt la prise de conscience qui nous libère et en réalité l'inconscience qui nous enchaîne ? Mais alors le problème revient à comprendre comment la liberté est à l'œuvre dans toute prise de conscience et à quelles conditions.

Il convient tout d'abord de comprendre ce qui caractérise la prise de conscience par rapport à la simple conscience. Autant la conscience (de soi) peut être marquée par la subjectivité (du sujet lui-même), autant la prise de conscience implique un retour réflexif de la conscience sur elle-même, l'arrachant à la subjectivité pour la rendre plus objective. [...]

Note obtenue : 16,5/20.

Sommaire du document :

Introduction

I) Toute prise de conscience serait plutôt aliénante par rapport à l'inconscience

A. La prise de conscience nous impose l'objectivité envers nous-même
B. Le prise de conscience nous impose la responsabilité
C. La prise de conscience nous impose la vérité sur le monde extérieur

II) Mais l'inconscience est une fausse liberté

A. Ne pas se connaître est une forme de dépendance
B. L'irresponsabilité est une forme de déterminisme
C. L'illusion est un bonheur fictif et éphémère

III) Conditions pour que tout prise de conscience soit effectivement libératrice

A. La prise de conscience doit permettre la connaissance unificatrice de soi
B. La prise de conscience doit être une responsabilité autonome
C. La prise de conscience doit être le bonheur d'une vérité délivrant de l'illusion

Conclusion