Dissertations liens et distinctions philosophiques et théologiques entre passions et vertus chez Thomas d’Aquin

0 (0 avis)

Le 14/05/2022 | 9.90€ | 0 consultation(s) | 9 page(s) Document PdfDocument Open Office

Présentation du document :

Dissertation philosophique et théologique sur les liens entre passions et vertus chez Thomas d’Aquin. dissertation totalement rédigée à télécharger.

Description du document :

L’étude des passions et des vertus chez saint Thomas d’Aquin est importante pour connaître et comprendre l’être humain. Celui-ci est un être d’appétit sensitif et par conséquent un être capable d’appéter. Pour nous, appéter signifie tendre vers quelque chose parce qu’on y est ordonné.
L’appétit sensitif est composé de deux puissances spécifiquement distinctes : le concupiscible et l’irascible. Le concupiscible a pour objet le bien et le mal sensibles comme tels. En revanche, l’irascible est le bien sensible en tant que difficile à atteindre et le mal sensible en tant que difficile à éviter.

Extrait de la dissertation :


La prudence, par exemple, peut aider à cerner la notion de vertu. Le mot grec phronèsis compris comme « réflexion » chez Platon est un concept qui évoque l’acte propre de l’âme. Le même terme est un concept philosophique que l’on retrouve dans
l’Ethique à Nicomaque d’Aristote signifiant « prudence ». Un des mérites d’Aristote est d’avoir poussé un peu plus loin la réflexion sur la prudence après avoir assumé Platon.
Comme dit Pierre Aubenque, « par tout un aspect de sa philosophie, Aristote lui-même semblait favoriser un renouveau de l’idéal contemplatif ». Pour lui, la prudence n’est pas d’abord une vertu morale mais une vertu intellectuelle. Les bonnes actions sont
non seulement question de bonne volonté mais d’intelligence et de rationalité. De façon progressive, la prudence va devenir une prudence dans les questions concrètes du monde, une prudence de délibération.

[...]

Selon l’encyclopédie philosophique dirigée par Sylvain Auroux et publiée sous la direction d’André Jacob, la passion se comprendrait et se dirait en quatre sens, à
savoir : « 1) pour l’altération qualitative, par exemple pour un sujet qui devient blanc ou noir ; 2) en considérant d’un point de vue absolu la qualité ainsi acquise par l’altération, par exemple le réchauffement ou le refroidissement : c’est alors la catégorie de passion ; 3) en incluant une appréciation péjorative ou un aspect de regret, ainsi chez un sujet qui devient malade, devient un « patient » ;

Sommaire du document :

Introduction

I. Passions et vertus chez saint Thomas d’Aquin


1.1. Les passions chez saint Thomas d’Aquin
1.2. Les vertus chez saint Thomas d’Aquin
1.2.1. Qu’est-ce qu’une vertu intellectuelle ?
1.2.2. Qu’est-ce qu’une vertu morale ?

II. La notion de passion et de vertu en général


2.1. La passion
2.2. La vertu

III. Analyse des passions selon Thomas d’Aquin


3.1. Comment se réalise une passion selon saint Thomas d’Aquin ?
3.2. La diversité des passions selon saint Thomas d’Aquin
4. Liens et distinctions entre passions et vertus
4.1. Liens et distinctions entre les passions
4.2. Liens et distinctions entre passions et vertus

Conclusion

Bibliographie

FAQs

Liste des avis

Aucun avis client pour le moment