Le pouvoir des images (corrigé de dissertation)

5.0 (12)

9.90€ | 1 consultation(s) | 5 page(s)

Présentation du document :

Dissertation : le pouvoir des images (représentation, expression, propagande), traité à l'aide de Pline, Hegel, Wittgenstein, Cartier-Bresson, Deleuze, Gadamer.

Description du document :

Ce document est une dissertation de philosophie de niveau agrégation, sur le sujet : [u]le pouvoir des images[/u]. Le traitement du sujet est analytique : il dégage et articule trois pouvoirs des images. Nous y abordons les thèmes du portrait, de la propagande, du reflet dans le miroir, etc. Nous nous appuyons sur les auteurs suivants : Pline, Deleuze, Hegel, Wittgenstein et Gadamer.

[u]Extrait[/u] :
Pourquoi un journal illustre-t-il ses articles de photographies ? Pourquoi un régime totalitaire multiplie-t-il les portraits de son chef ? Dans les deux cas, l’image semble posséder un pouvoir qui est utilisé en vue d’une fin. On s’en sert comme d’un outil. À première vue, une image ne remplit que la fonction qu’on lui donne : par exemple illustrer un propos. Mais si tel était le cas, elle redoublerait seulement ce dont elle est l’illustration, sans rien apporter de plus. S’interroger sur le pouvoir des images, c’est déterminer ce qu’elles peuvent faire par elles-mêmes. Le pouvoir des images est donc d’abord leur vertu propre, au sens des fonctions qu’elles seules peuvent assurer. Il s’agit alors de déterminer les pouvoirs de l’image, et d’expliquer comment la nature de l’image les lui confère.

[...]

Dans son [u]Histoire naturelle[/u], Pline l’ancien relate l’origine sans doute légendaire du modelage. C’est en catastrophe et suite à l’annonce du départ prochain de son bien-aimé qu’une jeune fille traça sur un mur les contours de l’ombre projetée de celui-ci, afin d’en conserver la trace. Le père de la jeune fille posa sur cette esquisse de la glaise, afin d’éterniser (relativement) celle-ci, d’en nier le caractère éphémère. La naissance du modelage est due à la volonté de suppléer à une absence prochaine. Par ailleurs, le contour suffit à saisir et à reproduire l’amant en une image. Il n’y a dans cette fable aucun doute sur l’identité du modèle : l’image du jeune homme, bien qu’elle ne soit pas la copie conforme du modèle, détient un pouvoir reproducteur suffisant, et la faculté de saisir ce qui pour la jeune fille constitue l’essentiel [...]

Sommaire du document :

[b]Introduction :[/b] problématique

[b]I – Le pouvoir de copie[/b]

références : Pline, Deleuze

[b]II – Le pouvoir d’expression[/b]

références : Hegel, Wittgenstein

[b]III – Le pouvoir "magique" des images[/b]

référence : Gadamer

[b]Conclusion[/b] : articulation dialectique des trois pouvoirs des images