Kant et le mal radical

5.0 (12)

7.90€ | 1 consultation(s) | 3 page(s)

Présentation du document :

Kant, Mal Radical, Religion dans les limites de la simple raison, philosophie, religion.

Description du document :

Ce document, rédigé dans le cadre d'une préparation à l'agrégation de philosophie, est une fiche sur la question du mal radical chez Kant, en particulier dans [u] La religion dans les limites de la simple raison [/u].
Sa fonction est :
- de poser le problème du mal radical chez Kant.
- de dégager les thèses et arguments kantiens pouvant être utilisés dans une dissertation de philosophie.

[u]Extrait[/u]:

Le fondement du mal n’est pas dans un objet déterminant l’arbitre par inclination (penchant naturel). Il se trouve dans « une règle que l’arbitre se forge lui-même pour l’usage de sa liberté, c'est-à-dire dans une maxime ». Il est impossible de demander pourquoi l’homme adopte cette maxime plutôt qu’une autre. Car l’usage de la liberté ne se ramène pas à des causes naturelles (instinct…).

...

L’homme est dit mauvais par ses maximes, non ses actes. Mais seuls les actes sont observables. Donc, pour conclure qu’il est mauvais, il faudrait conclure a priori de mauvaises actions conscientes à une maxime mauvaise puis à un principe général (lui aussi maxime) inhérent au sujet de toutes les maximes mauvaises [...]

Sommaire du document :

[b]I) Introduction : le problème du mal radical[/b]

- Problématisation
- Par quelle méthode déterminer l’homme est mauvais ?
- En quel sens le mal serait-il naturel à l’homme ?
- Où se trouve le fondement du mal ?
- Que signifie que l’homme est bon ou mauvais par nature ?

[b]II) Peut-on dire que l’homme est ou bien bon, ou bien mauvais, par nature ?[/b]

- L’homme peut-il n’être ni bon, ni mauvais (indifférence, neutralité) ?
- L’homme peut-il être en même temps bon à certains égards, mauvais à d’autres ?

[b]III) De la disposition originelle au bien dans la nature humaine[/b]

[b]IV) Du penchant au mal dans la nature humaine[/b]

[b]V – L’homme est mauvais par nature[/b]

- En quel sens l’homme est-il mauvais par nature ?
- Quelle différence entre l’homme bon et l’homme mauvais ?