Fiche de lecture - Apologie de Socrate

5.0 (12)

9.90€ | 0 consultation(s) | 5 page(s)

Présentation du document :

Fiche de lecture: Apologie de Socrate. Document faisant état de l'exposé de la défense de Socrate face à ses accusateurs, qui avaient des motivations injustes.

Description du document :

Fiche de lecture sur [u]Apologie[/u] de Socrate.

Apologie de Socrate est une oeuvre d'un intérêt philosophique certain. Elle nous montre clairement le comportement que doit avoir le philosophe par excellence. Ce comportement est imprunt de vertu, de recherche de la vérité,d'esprit critique/créatif, d'humilité, de liberté, de rationalité, de courage. Toute la vie de Socrate relatée dans cet ouvrage, en est emprunte. C'est donc le meilleur exemple à suivre pour l'apprenti philosophe.

[u]Extrait [/u]:
Après avoir été condamné à mort, Socrate ne s’estime pas pour autant vaincu. C’est l’occasion pour Platon de nous donner la vision claire de Socrate sur la mort. Selon lui, elle n’est pas une punition, bien au contraire, la mort est une libération de l’âme de l’emprise du corps et de ses envolées menant vers le vice. Le regard terrifiant que l’humanité jette sur la mort, n’ a donc plus de place. Mais pour bénéficier des délices de l’outre-tombe, il faut le mérité. L’apprentissage de la philosophie permet de gagner ces mérites.

...

La fixation de la rétribution à infliger à Socrate, à fait l’objet d’une problématique. Cela est rapporté dans la suite de l’œuvre après l’exposé de la défense de Socrate. Pendant que ses accusateurs réclamaient la peine de mort, Socrate lui-même voulait plutôt être récompensé pour son action salutaire pour la cité, étant donné qu’il l’avait mise à l’école de la vertu. Sa présence au sein des populations était indispensable, car il était pour elles le maître dont elles avaient besoin [...]

Sommaire du document :

Introduction

I) Les acteurs de l'oeuvre

II) Recits relatant la décision d'inculper Socrate.

III) L'adoption d'une sanction contre Socrate.

IV) Exposé de Socrate sur la mort.

Conclusion