De quoi est constitué, logiquement, le monde ? (corrigé dissertation)

5.0 (12)

12.90€ | 0 consultation(s) | 8 page(s)

Présentation du document :

De quoi est constitué, logiquement, le monde ? Corrigé dissertation de philosophie des sciences, niveau Licence 3 (auteurs invoqués : Wittgenstein, Russell, Carnap)

Description du document :

Ce document est une dissertation de philosophie des sciences, niveau licence III, ayant obtenu la note 17/20.

[u]Sujet [/u]: De quoi est constitué, logiquement, le monde ?

Le sujet est traité essentiellement à partir de références appartenant à la philosophie contemporaine (Wittgenstein, Russell, Carnap).


[u]Extrait[/u] :
Les présocratiques considéraient que le monde est en perpétuel mouvement, si bien que nous ne pouvons rien dire de lui, a fortiori, rien dire de vrai. En effet, pour pouvoir dire quelque chose de lui, il faudrait déjà pouvoir dire de quoi il est fait, ce qui implique de pouvoir saisir les choses qui le constitue. C'est, dans cette perspective présocratique, la possibilité d'avoir une connaissance du monde qui s'évapore, autrement dit, la possibilité de fonder une science. Pourtant, cette totalité en perpétuel changement que constitue le monde semble, par delà ces changements, présenter des aspects constants, être régi par des lois, être logique.

...

S'il est raisonnable de supposer que la constitution du monde est logique, il l'est beaucoup moins d'admettre immédiatement l'unicité de cette logique : en effet les règles qui constituent la logique de la chimie organique, qui consistent par exemple à prévoir la manière dont une molécule se forme à partir de molécules plus simples en comparant les effets inductifs et mésomères pour identifier quelles liaisons sont susceptibles de se briser et de se former, sont évidement différentes des règles de la mécanique. Rien n'assure que la chimie et la physique soient régies par la même logique [...]

Sommaire du document :

Introduction : problématique et annonce de plan

I) la logique de constitution du monde

II) les constituants physiques du monde

III) les faits comme constituants ultimes

Conclusion : réponse à la question du sujet