Corrigé Le langage trahit-il la pensée ?

5.0 (12)

9.90€ | 0 consultation(s) | 3 page(s)

Présentation du document :

Le langage trahit-il la pensée ? Corrigé dissertation de philosophie sur le langage et la pensée.

Description du document :

Corrigé sujet du Bac L de philosophie de 2009. Dissertation de philosophie qui s'interroge le langage et la pensée.

Problématique : Le langage trahit-il la pensée ?

[u]Extrait [/u]:
Le langage est traditionnellement considéré comme l'instrument privilégié qui permet, à l'oral
comme à l'écrit, mais également à travers le langage mathématique ou le langage des gestes, de
traduire la pensée. En grec, le logos signifie d'ailleurs à la fois pensée rationnelle et langage.
Il arrive toutefois, dans certaines circonstances, que ce que nous disons ne corresponde pas à ce que
nous pensons réellement : incapacité à bien formuler sa pensée, difficulté à transmettre les nuances
de la pensée, ou encore lapsus révélateurs, balbutiements et autres problèmes d'élocution qui
viennent « brouiller le message ». Il est également courant de trahir la pensée des autres ou d'être
victime d'une trahison de sa pensée par autrui. Ainsi le langage trahit-il quelquefois la pensée[...]

Sommaire du document :

Introduction

[b]I) Le langage, sauf exceptions, ne trahit pas la pensée[/b]
A. La transparence du langage à la pensée rend impossibles les trahisons.
B. La transparence du langage à la pensée, un travail perpétuel
C. Des trahisons inévitables ?

[b]II)Le langage trahit fondamentalement la pensée[/b]
A. Une pensée, des langages
B. Pensée abstraite, langage vivant
C. Interpréter, c'est trahir

[b]III) Le langage trahit la pensée au sens où il la révèle[/b]
A. Le langage trahit nos désirs inconscients
B. Le langage littéraire révèle des pensées nouvelles
C. La trahison de la pensée par le langage, essence de la pensée