Aristote, Ethique à Nicomaque (livre I) [résumé analytique détaillé]

5.0 (12)

9.90€ | 3 consultation(s) | 6 page(s)

Présentation du document :

Résumé analytique complet du livre 1 de l'Ethique à Nicomaque d'Aristote. résumé de philosophie à télécharger

Description du document :

Ce document, rédigé dans le cadre d'une préparation à l'agrégation de philosophie, propose un résumé analytique complet du livre 1 de l'[u]Ethique à Nicomaque[/u] d'Aristote.

Il suit la progression du texte dans le détail de son argumentation, distinguant la valeur argumentative de chaque étape (thèse, argument, exemple, objection, etc.).

Il peut être utilisé :
- comme résumé du livre I
- comme ensemble d'éléments exploitables en dissertation

[u]Extrait[/u] :
2. Quelle méthode employer pour déterminer la nature du bien suprême ?

Double constat : consensus sur le nom du bien suprême, le bonheur, mais conflit d’opinion sur sa nature parmi les philosophes et la foule.
Deux possibilités de méthode : partir des principes et déduire [i]a priori[/i] les conséquences ou partir des faits et induire [i]a posteriori[/i] les principes.
Critère du choix de méthode : qu’il s’agisse des faits ou des principes, il faut partir de ce qui est connu pour nous, non en-soi

...

Sommaire du document :

I. Quels sont l’objet, le domaine, la méthode et les destinataires de l’enquête ?

II. Quelle méthode employer pour déterminer la nature du bien suprême ?

III. Quelles sont les opinions courantes sur la nature du bonheur et comment les répartir ?

IV. Le bien peut-il être une Idée (au sens de Platon) ?

V. Quel est le bien suprême ?

VI. Quelle définition du bonheur peut-on tirer de la fonction de l’homme ?

VII. Pourquoi faut-il s’en tenir à ces grandes lignes sur le bonheur ?

VIII. La définition aristotélicienne du bonheur s’accorde-t-elle avec l’opinion courant ?

IX. La définition du bonheur s’accorde-t-elle aux diverses opinions des auteurs ?

X. Le bonheur s’acquiert-il par hasard ou par effort ?

XI. Quelle est l’influence du sort sur le bonheur des vivants et des morts ?

XII. Le bonheur est-il objet d’éloge ou d’honneur ?

XIII. Comment se divisent les vertus ?