Lecture analytique - Monsieur Prudhomme, poèmes saturniens, verlaine.

5.0 (12)

9.90€ | 1 consultation(s) | 3 page(s)

Présentation du document :

Lecture analytique- Monsieur Prudhomme, poèmes saturniens, verlaine. Problèmatique : Dans quelle mesure Verlaine s’attaque -t-il à la figure du bourgeois, symbole de l’ordre moral tout en célébrant l

Description du document :

Lecture analytique de Monsieur Prudhomme, poèmes saturniens, verlaine. Cette lecture analytique contient le plan détaillée ainsi que toutes les idées.

[u]Problèmatique [/u]: Dans quelle mesure Verlaine s’attaque -t-il à la figure du bourgeois, symbole de l’ordre moral tout en célébrant la figure du poète maudit?

plan très détaillée en 2 parties, contenant chacunes 3 sous-parties

[u]Extrait de la lecture analytique [/u]:
Monsieur Prudhomme est un personnage caricatural du bourgeois français du XIXe siècle, créé par Henry Monnier en 1830 dans la première version des Scènes de province, puis dans la pièce de théâtre Grandeur et décadence de M. Joseph Prudhomme (1852) puis dans les 2 volumes de recueil de dessins Mémoires de Monsieur Joseph Prudhomme (1857), puis
dans Monsieur Prudhomme chef de brigands (1860). De ce personnage emblématique sot, grassouillet, conformiste et sentencieux, Honoré de Balzac dira qu’il est « l’illustre type des bourgeois de Paris ». Paul Verlaine s’en inspirera pour son poème homonyme des Poèmes saturniens. : Verlaine publie son premier poème en août 1863 : Monsieur Prudhomme, peu avant que la revue ne soit interdite par la censure impériale, et son directeur condamné à huit mois de prison (en mars 1864) pour avoir outragé la morale religieuse et avoir traité, sans autorisation, d'économie politique et sociale [...]

Sommaire du document :

Introduction

[b]I) le portrait d'un bourgeois étriqué[/b]

A. un corps encarcané
B. un esprit terre-à-terre
c. insensible au plaisir immateriel

[b]II) célébration de la poésie et de la figure du poète[/b]

A. la nature qui élève
B. musicalité
c. Sonnet: composition et décomposition

Conclusion