Exposé sur La Reine morte de Montherlant

5.0 (12)

12.90€ | 3 consultation(s) | 10 page(s)

Présentation du document :

Exposé en trois parties sur l'acte III scène 6 de La Reine morte de Montherlant. Mise en valeur de la psychologie des personnages (Ferrante et Inès) et du tragique de la scène.

Description du document :

Exposé en trois parties sur l'acte III scène 6 de La Reine morte de Montherlant

Analyse détaillée en trois parties sur l'acte III scène 6 de La Reine morte de Montherlant. Travail sérieux effectué lors de ma [u]cinquième année en Lettres modernes[/u]. Mise en valeur de la psychologie des personnages (Ferrante et Inès) et du tragique de la scène.

Excellente analyse littéraire.

[u]Extrait de l'exposé [/u]:
Inès de Castro ou la Reine morte est une figure mythique de la littérature et des arts. Des centaines d'oeuvres lui ont été consacrés car elle a fasciné et fascine encore les plus grands artistes. Cette jeune femme, issue d'une grande famille castillane, a vécu au XIVe siècle et a été la maîtresse du futur roi Pedro Ier de Portugal. Cette idylle a provoqué la colère chez le roi Alphonse IV qui ordonna son assassinat en 1355. Hormis ces modestes informations, nous ne savons pas grand chose d'Inès elle-même ce qui nous amène à la conclusion que le mythe et la réalité ne font désormais plus qu'un. C'est sans doute pour cela qu'elle attise encore la curiosité de nombreux chercheurs et poètes qui, intrigués par le halo de mystère qui entoure cette jeune victime, continuent à être inspirés par son histoire tragique. Henry de Montherlant n'a d'ailleurs pas échappé à cette attraction : il a composé son oeuvre La Reine morte en hommage à Inès de Castro en 1942. Cette pièce majestueuse, constituée de trois actes, fait partie des chefs-d'oeuvres de la littérature du XXe siècle et a été inspirée par l'oeuvre de Vélez de Guevara, Régner après la mort.

...

Sommaire du document :

Introduction

[b]I) Inès est la représentation même de la bonté, elle incarne
à la fois l'espoir de la jeunesse et la figure de l'amour[/b]

A. Sous-Partie A
B. Sous-Partie B
C. Sous-partie C

[b]II) Ferrante qui lui, oscille entre la figure du « roi de la douleur » et du roi du crime[/b]

A. Sous-Partie A
B. Sous-Partie B
C. Sous-Partie C

[b]III) Une annonce de l'issue fatale et inexorable de la mort d'Inès[/b]

A. Sous-Partie A
B. Sous-partie B
C. Sous-Partie C

Conclusion