Commentaire du poème New York de Léopold Sédar Senghor

5.0 (12)

9.90€ | 3 consultation(s) | 3 page(s)

Présentation du document :

Commentaire du poème "New York" de Léopold Sédar Senghor ; difficulté de créer une civilisation universelle

Description du document :

Ce document est un commentaire du poème "New York" de Léopold Sédar Senghor, servant lors d'un oral de bac de français.

Ce document est entièrement rédigé, explicite, les parties sont bien détaillées avec de multiples références au texte. Intro + conclu + ouverture.

[u]Extrait du commentaire[/u]:
Très vite, l'admiration de Senghor se perçoit comme celle qu'il porterait à une femme, de part les nombreuses métaphores qu'il emploient pour décrire cette ville, telles que ''ces grandes filles d'or aux jambes longues''(vers 1 et 2); ''tes yeux de métal bleu''(vers 3);
''ton sourire de givre''(vers 3),...
En effet, Senghor est sensible à la beauté séductrice de la ville qui semblerait l'avoir envoûté. Sa fascination pour elle est flagrante; on le remarque de part les termes ''beauté''(vers 1), ''sulfureuse''(vers 6),
''foudroie''(vers 6),... Une impression de puissance se dégage de sa description et c'est comme s'il ne pouvait pas résister à l'attirance
qui s'exerce sur lui. Senghor se sent impuissant et ne peut que se laisser aller à une admiration béate.[...]

Sommaire du document :

Introduction

[b]I)L'éblouissement initial[/b]

[b]II)Désillusion et lucidité retrouvée[/b]

Conclusion