L'Etat est-il un moyen de supprimer la violence ? Corrigé dissertation

0 (0 avis)

9.90€ | 0 consultation(s) | 12 page(s)

Présentation du document :

Dissertation sur la suppression de la violence par l'Etat, évoquant l'Etat, la contrainte, la violence, la non violence, le réel, l'idéal, l'absolue, le relatif

Description du document :

Exemple de dissertation corrigée à télécharger sur les notions de violence et du rôle de l'Etat.

Problématique : L'Etat est-il un moyen de supprimer la violence ?

Extrait de la dissertation :


INTRODUCTION: Dans l'opinion commune libéral l'Etat n'est pas un moyen de supprimer la violence, mais plutôt un moyen de supprimer la liberté [...]; alors que pour d'autres c'est un moyen de protection sociale puisqu'il empêche l'autre d'atteindre à notre liberté[...]
[...]Mais lorsque l'Etat répond à la violence par la violence comme lors des répressions[...]

PREMIÈRE PARTIE [...]La liberté est donc une absence de contrainte étrangère. On peut donc affirmer que l'Etat ne nous laisse pas libre, puisqu'il sanctionne nos actes violents. Mais cette liberté-là serait incompatible avec l'existence de la société, Rousseau dit d'ailleurs "on fait souvent ce qui déplaît à d'autres et cela ne s'appelle pas un Etat libre", en effet on ne peut pas faire que ce qui nous plaît car sinon nous ne pourrions pas vivre en société et ce serait l'anarchie. Il n'y a donc pas de liberté sans loi. En effet la loi si elle limite notre liberté, en est aussi la condition. La liberté est donc le pouvoir d'obéir à la loi morale qui a un caractère d'universalité[...]

TROISIÈME PARTIE [...]La violence psychologique qu'on appelle aussi cruauté mentale est un abus de pouvoir et de contrôle. Par exemple si les Etats totalitaire en font usage avec la violence physique, afin de faire naître dans la population un sentiment de peur. Cet Etat met en place un appareil de terreur qui vise à assurer la domination totale sur les individus.[...]


REMARQUE DU PROFESSEURE : 15/20 Des remarques pertinentes et une bonne analyse du concept de violence. Il faut faire cependant attention à la juxtaposition qui porte préjudice à la logique. En revanche, une remarque très pertinente sur votre dernière partie concernant la violence inconsciente faite par l'Etat

Auteur : Florian V. (4 notes)

Diplômé d'un BAC+5 en marketing et communication, actuellement directeur marketing pour un site ecommerce français.


Sommaire du document :

Introduction

I) La violence principale fait par l'homme après l'Etat de nature



II) la violence qui répond à la violence par la violence & la violence promulgué par l'Etat



III) La violence indirecte et inconsciente



Conclusion : synthèse et réponse à la question

Liste des avis