Les enjeux de la question allemande pendant la guerre froide (1945-1989) (Fiche révision)

5.0 (12)

9.90€ | 0 consultation(s) | 6 page(s)

Présentation du document :

Fiche de révisions sur Les enjeux de la question allemande pendant la guerre froide(1945-1989)En quoi la situation et l’évolution de l’Allemagne entre 1945 et 1989 reflète les affrontements Est-Ouest

Description du document :

Fiche de révisions complète d'histoire sur [b]Les enjeux de la question allemande pendant la guerre froide (1945-1989)[/b].

[u]Extrait [/u]:
A l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne est déclarée comme la grande perdante. Pendant plus de 45 ans, celle-ci sera dans l’impossibilité de décider de son propre sort. Au cours de la conférence de Yalta en 1945 (réunissant Truman, Staline et Churchill), les vainqueurs (Etats-Unis, URSS, Grande-Bretagne) se partagent L’Allemagne en donnant une partie à la France. Durant leur occupation, ces puissances sont chargées de tenir leurs engagements pris à Potsdam en 1946 : dénazifier, décartelliser et démilitariser. Selon l’expression de Raymond Aron « Paix impossible, guerre improbable », la situation de l’Allemagne montre bien que, si la division fut durable, une réelle guerre armée n’était pas envisageable. Pourtant s’il n’y a pas eu de guerre directe, il y a eu de nombreuses crises en Allemagne qui furent le reflet et l’exutoire des tensions entre les deux blocs politiques et idéologiques [...]

Sommaire du document :

Fiche de révisions complète d'histoire sur Les enjeux de la question allemande pendant la guerre froide (1945-1989)