La conscience de soi suppose-t-elle autrui ? Corrigé dissertation

0 (0 avis)

Le 04/04/2022 | 8.80€ | 0 consultation(s) | 4 page(s) Document PdfDocument Open OfficeDocument .docx

Présentation du document :

Dissertation de philosophie rédigée entièrement et approuvée par un professeur agrégé de philosophie sur le sujet : "la conscience de soi suppose-t-elle autrui ?" Corrigé à télécharger

Description du document :

Dissertation corrigée de philosophie sur le thème de la conscience de plus de 4 pages au format pdf, docx et odt.

La présence d'autrui est-elle nécessaire à la découverte de notre existence ? Avons-nous besoin d'un autre pour se penser soi-même ? Est-il possible de se penser soi-même sans ajouter autrui à l'équation ? Ces questions centrales en philosophie sont développées à travers cette dissertation qui a pour but de répondre au sujet "la conscience de soi suppose-t-elle autrui ?".
Cette dissertation peut servir pour des élèves au lycée mais aussi en étude supérieure. De nombreux auteurs y sont développés, tels que Sartre, Leibniz, Descartes etc.

Problématique : La conscience de soi suppose-t-elle autrui ?

Extrait de la dissertation :



Toutefois, dans l’expression « La conscience de soi suppose-t-elle autrui », le terme conscience de soi peut être pensable comme possible grâce à l’intermédiaire de la méditation. On entend par méditation une pensée réfléchie et concentrée sur un seul objet ce qui peut faire apparaître la conscience de soi. En ce sens, c'est par la réflexion sur un objet, ici le sujet pensant, que l’homme peut avoir conscience de lui-même. De sorte que, c’est par un travail d’introspection sur soi-même que l’on peut émettre un quelconque jugement. Par exemple, Descartes dans Le discours de la méthode présente son fameux « je pense donc je suis » montrant que la seule certitude que l’homme peut avoir est qu’il pense. Ainsi, l’homme est conscient qu’il est une conscience et il n’y a nulle nécessité de
présence d’autrui pour émettre ce constat.

[...]

Cependant, il semblerait que la présence d’autrui pour le sujet est malgré tout nécessaire à sa conscience de soi et donc si la conscience de soi suppose autrui alors c’est dans la relation que chacun se révèle. On entend par relation à autrui le fait d’être mis en rapport avec par des ressemblances. En ce sens, c’est par le jugement qu’autrui est capable d’émettre sur le sujet, que le sujet pourrait avoir conscience de ce jugement. Ainsi le sujet peut se voir extérieurement tel un objet et se prenant donc comme objet de sa pensée afin de pouvoir émettre une conscience de soi. En effet, le regard de l’autre a un rôle fondamental sur la conscience de soi ou comme le dit Sartre dans l’Être ou le néant « Autrui est le médiateur indispensable entre moi et moi-même » montrant par l’exemple de la honte que c’est une manière pour le sujet de se voir tel qu’autrui le voit. [...]

Sommaire du document :

Introduction

I- la conscience de soi est solitaire, on peut se penser soi-même


II- la présence d'autrui est un élément indispensable pour se penser


III- le besoin de dépasser autrui car il limite la conscience de soi.


Conclusion

FAQs

Liste des avis

Aucun avis client pour le moment